Vous désirez connaître les charges liées au portage salarial ? Qu’en est-il de l’imposition ? Y-a-t-il des frais de gestion ? Quels peuvent être les autres charges à prendre en compte ? Tim Portage vous guide.

Cotisations sociales
De par votre statut de salarié, diverses charges sont collectées par votre employeur et ensuite reversées aux différents organismes sociaux.
Nous déclarons via la DSN (Déclaration Sociale Nominative) l’ensemble des cotisations pour les URSSAF, la retraite, la mutuelle santé, la prévoyance et les impôts.
En portage salarial, le salarié porté participe au financement d’un certain nombre d’aides et de dispositifs sociaux. En contrepartie, il bénéficie des éventuels dispositifs dont il peut avoir besoin en cas de chômage, de maladie ou pour faire valoir ses droits à la retraite.
Exemples de quelques cotisations sociales payées par le consultant en portage salarial via son employeur :

  • CSG-CRDS
  • Chômage
  • Allocations familiales
  • Assurance maladie
  • Aide au logement
  • Cotisation vieillesse
  • Formation Professionnelle

Il est important de noter que le taux de charges sociales en portage salarial est variable en fonction de l’activité, de l’effectif, de la masse salariale de l’entreprise ou du type de contrat.

Impôts en portage salarial et prélèvements à la source

Lors des simulations, nous ne tenons pas compte de votre imposition. En effet, les taux d’imposition sont propres à chacun et nous sont communiqués par les services des impôts.
Là aussi, la société de portage salarial joue le rôle d’intermédiaire en récupérant les impôts en portage salarial sur un site dédié à cela, afin de récupérer les paramètres pour l’outil de paie. Nous appliquons ces taux sans intervention possible de notre part. Le montant du Prélèvement A la Source (PAS) est précisé sur chaque bulletin de paie au format simplifié (norme à appliquer).

Il vous est possible d’interagir sur ces taux de manière régulière en vous rendant sur votre compte personnel sur le site impots.gouv.fr afin de gérer votre taux d’imposition.

Frais de gestion en portage salarial
Les frais de gestion en portage salarial correspondent à la rémunération de votre société de portage. Il s’agit d’un taux appliqué sur le montant de votre chiffre d’affaire généré mensuellement.

Selon les offres et formules de chaque société de portage, ce taux de frais de gestion de portage salarial inclut différents services. A cela, peuvent également parfois s’ajouter des charges fiscales que vous devrez retrouver dans votre compte d’activité.

En contrepartie de ces frais de gestion, votre société de portage va se charger de la gestion administrative et comptable, de la constitution et du suivi des dossiers de formation, d’un accompagnement personnalisé, d’une assistance juridique, d’une mise en relation pour des offres de missions et éventuellement de se charger de l’intégration au sein de notre réseau de consultants…

Quelles sont les charges du portage salarial ? #

Selon les sociétés de portage salarial, le salarié porté peut également avoir à participer à hauteur d’un certain pourcentage de son chiffre d’affaires à des charges fiscales. Selon les cas de figure, il peut y avoir de la CFE, CVAE, CET en fonction de l’ancienneté de l’entreprise et du chiffre d’affaires.
La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) compose avec la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) la Contribution Économique Territoriale (CET).
Le taux prélevé doit être en rapport avec l’imposition de l’entreprise et le chiffre d’affaires de l’entreprise.
S’il y a des charges fiscales appliquées par votre société de portage salarial, Il est nécessaire de retrouver le détail de ces charges dans votre compte d’activité qui permet de justifier la totalité de l’utilisation de votre chiffre d’affaires.
Certains services ou offres sont constitués d’options ; celles-ci ont un coût qui doit être lui aussi identifié, et suivi au sein de votre compte d’activité.
Tim Portage se tient à votre disposition pour étudier votre situation, pour éventuellement vous conseiller dans vos choix sur la gestion au quotidien de votre activité et des mécanismes du portage salarial (analyse des charges sociales, mise en place d’un PEE, …).