Le portage salarial permet aux consultants de bénéficier d’un statut de salarié porté, ce qui veut dire que celui-ci peut bénéficier du chômage sous certaines conditions au même titre qu’un salarié classique. Vous souhaitez savoir comment fonctionne ce dispositif ? Connaître les spécificités liées au portage salarial ? Connaître vos droits ? 

En tant qu’expert du portage salarial, Tim Portage répond à toutes vos interrogations. Une équipe de professionnels dédiée vous accompagne au quotidien, et ce même en cas de rupture de votre CDI en portage salarial.  

Les conditions de fonctionnement #

Contrairement à un salarié classique, le porté est totalement autonome sur la gestion de son activité et de ses clients, néanmoins compte tenu de son statut, il bénéficie de certains avantages tels que les congés payés ou la couverture sociale.  

La rupture d’un CDI en portage salarial peut se faire d’un commun accord à travers la procédure de rupture conventionnelle et ouvrir droit au chômage.

Chez Tim Portage, nous étudions avec vous les problématiques liées à la fin de votre contrat et sommes à l’écoute pour échanger sur la rupture de votre CDI en portage salarial.

En tant que salarié, il peut percevoir des indemnités chômage en cas de fin d’un contrat de travail, mais il y a des conditions à respecter :  

Pour pouvoir en bénéficier, le consultant en portage salarial doit avoir cumulé 88 jours ou 160 heures de travail au cours des 28 mois antérieur à la fin de sa mission.  

Le droit aux allocations chômage est également conditionné au respect des critères indiqués dans l’ordonnance n°2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial. 

En voici les points fondamentaux : 

  •    Le consultant est uniquement autorisé à intervenir dans le cadre de missions de services pour les entreprises 
  •  Avant le versement de sa rémunération, la société de portage effectue les prélèvements sociaux et fiscaux qu’elle reverse ensuite à l’URSSAF 
  • Si le contrat est à durée déterminée, il ne peut excéder 18 mois, renouvellements inclus 

Les erreurs à ne pas commettre en portage salarial #

En portage salarial, il y a certaines erreurs à ne pas commettre pour bénéficier du chômage :  

  • Vous devez être privé involontairement de votre emploi, si vous démissionnez, vous pourrez perdre vos droits au chômage liés à la période de travail pour laquelle vous étiez en portage salarial. 
  • Vous devez veiller à bien être inscrit au Pôle emploi et non pas vous désinscrire dès la signature d’un contrat de travail. Tant que vous êtes inscrit, vous pouvez cumuler une partie de vos allocations chômage et votre salaire mais cela dépend de votre rémunération.